Défi solidaire en Afrique du Sud pour une maman de l’école Henri Matisse

Séverine, maman de Gabin et Léon, nous raconte le challenge incroyable qu’elle a accompli en novembre 2018, auquel elle a associé la classe de grande section de Mme Alixant puis de CP de M.Renotte.

Sportive dans l’âme, elle a participé avec une collègue au Raid multisport La Saharienne qui se déroulait cette année en Afrique du Sud du 18 au 23 novembre 2018. Les deux co-équipières ont choisi de soutenir l’association Dreamschool de la fondation Kiabi. Celle-ci a pour but d’améliorer l’accès à l’éducation des enfants et parents, et a financé la création de deux écoles.  C’est ainsi qu’elles ont proposé à l’école de Tressin de participer à ce projet, en créant un lien entre notre école et une de ces deux écoles bangladaises.

Comment t’est venue l’idée d’associer l’école Henri Matisse à ton projet ?

Etant maman comme ma co-équipière Caroline, c’est tout naturellement que nous avons souhaité soutenir une association en faveur de l’éducation des enfants lors du Raid. Nous avons proposé à la classe de grande section de l’année 2017-2018 (Mme Alixant) de s’associer à notre projet. L’idée était de créer un lien d’échanges entre les petits tressinois et les petits bangladais, de leur permettre de découvrir de part et d’autre la vie à l’école de l’autre pays.

Par ailleurs nous souhaitions transmettre aux enfants de Tressin les valeurs sportives et solidaires du Raid.

Quelles ont été les différentes étapes de votre projet avec l’école ?

Caroline et moi sommes venues à plusieurs reprises rencontrer les enfants en grande section l’an dernier puis en CP-CE1 cette année.

Nous leur avons présenté notre projet, leur avons expliqué que nous voulions faire un raid sportif pour aider d’autres enfants moins privilégiés. L’idée était d’aménager un espace dans l’école bangladaise pour en faire une salle de loisirs créatifs. Les enfants ont tout de suite adhéré avec enthousiasme.

Dans un premier temps, les enfants ont réalisé des dessins à envoyer aux enfants au Bangladesh pour décorer cette future salle. Le thème était « Qu’est ce qui te rend heureux ? ». L’objectif était de les sensibiliser au fait que le bonheur d’un petit tressinois n’est pas forcément le même que celui d’un petit bangladais.

Ensuite, nous avons organisé avec les enfants une collecte de crayons, gommettes et peinture auprès des familles de l’école de Tressin. Les enfants étaient très fiers de récolter plein de fournitures pour aménager la future salle de l’école bangladaise.

Nous avons enfin tourné une petite vidéo avec les enfants, pour qu’ils puissent faire découvrir leur école aux enfants bangladais, la cantine, les sanitaires, la salle de classe, et qu’ils puissent leur dire ce qu’ils aiment à l’école de Tressin.

Parallèlement, nous leur avons raconté notre entraînement pour le Raid, en insistant sur les valeurs d’un tel challenge sportif. Se fixer des objectifs, s’entraîner chaque jour, dépasser ses limites, être solidaire de son coéquipier et s’entraider même entre concurrents. Les enfants étaient passionnés par notre projet !

Un de nos collègue responsable de la fondation Kiabi s’est ensuite rendu au Bangladesh pour y rencontrer les enseignants et les enfants de l’école, leur faire don du matériel récolté et transmettre les dessins. Il a pu également montrer le film des petits tressinois aux enfants, qui étaient ravis de la découvrir, et surpris du niveau de « luxe » qu’ils découvraient chez nous. Enfin, notre collègue a tourné avec eux une nouvelle vidéo afin que les petits bangladais racontent à leur tour ce qu’ils aiment dans leur école et fassent découvrir cet endroit à nos enfants.

Comment s’est passé le Raid ?

Le Raid s’est déroulé en novembre 2018 en Afrique du Sud, c’était super et très intensif. Chaque jour, nous avons réalisé des épreuves sportives variées : Course à pied, lancer de hache, nage en mer, VTT de montagne, et le plus difficile, un trail de plusieurs heures dans des dunes de sable blanc en plein soleil. Nous avons fini 10e sur 41 équipes, nous étions super fières de notre classement !

Chaque jour j’ai réussi à envoyer un e-mail avec quelques photos à M. Renotte qui le transmettait aux enfants quotidiennement, afin qu’ils suivent nos aventures en direct.

Comment s’est conclu ce joli projet ?

Nous sommes venues une dernière fois rencontrer les enfants dans la classe de CP-CE1 afin de raconter le voyage au Bangladesh de notre collègue. Nous avons pu leur transmettre les réactions des petits bangladais et diffuser leur vidéo. Les enfants étaient ravis et très intéressés de découvrir cette école et ses enfants du bout du monde.

Nous avons également raconté notre aventure et fait découvrir de nombreuses images du Raid. Les enfants étaient fascinés par les différentes épreuves, un peu inquiets pour car je m’étais blessé la jambe et très intéressés de savoir si nous avions gagné le Raid. Nous leur avons expliqué que même si nous n’avions pas été premières au classement, nous avions gagné car dépassé nos limites, achevé toutes les épreuves et découvert une belle solidarité entre les coureuses.

Nous recommencerons le Raid l’an prochain et espérons y associer l’école si nous parrainons de nouveau une association en faveur de l’éducation.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s